Keiko Devaux

COMPOSITEUR EN RÉSIDENCE

Photo ©Caroline Désilet

Le Nouvel Ensemble Moderne accueille chaque deux ans un jeune compositeur étudiant de la faculté de musique de l’Université de Montréal en résidence pour la composition et la création d’une nouvelle œuvre. Cette œuvre est alors présentée dans le cadre de son concert Le NEM et la relève qui fait également place à un jeune musicien se joignant à l’Ensemble pour l’occasion.

KEIKO DEVAUX  (1982)

L’ensemble a accueilli en septembre 2016 sa nouvelle compositrice en résidence pour les saisons 2016-2017 et 2017-2018 : Keiko Devaux.

Née en 1982 en Colombie-Britannique, Keiko Devaux est une compositrice instrumentale établie à Montréal depuis 2003.
Elle y compose régulièrement pour divers ensembles, chorégraphies et productions cinématographiques. Elle a également effectué de nombreuses tournées et enregistré plusieurs albums au sein de groupes de rock indépendant.

Sa démarche exploite un intérêt pour les traductions musicales au-delà des frontières disciplinaires. Elle compose actuellement un cycle d’œuvres pour petits ensembles qui imitent le discours psychologique et verbal des interactions humaines, ainsi que plusieurs pièces pour grand ensemble ou orchestre inspirées de volées, d’essaims et d’autres auto-organisations complexes, employant les structures rythmiques observées dans ces phénomènes naturels.

Elle détient un baccalauréat en musique (Écriture) de l’Université de Montréal et termine actuellement une maîtrise en composition instrumentale sous la direction d’Ana Sokolovic et François-Hugues Leclair.

Pour les saisons 2014-15 et 2015-16, la compositrice Marie-Pierre Brasset bénéficiait de cette résidence. Sa nouvelle œuvre a été créée lors du concert le NEM et la relève.

MARIE-PIERRE BRASSET (1981)

Brasset_Marie-Pierre2_photo sans crédits

Marie-Pierre Brasset est une compositrice de musique instrumentale de concert née en 1981. Titulaire d’un baccalauréat en composition à l’Université Laval, sous la direction d’Éric Morin, et d’une maîtrise du Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de composition de Michel Gonneville et celle d’analyse de Serge Provost. Elle prépare actuellement un doctorat sur la musique vocale à l’Université de Montréal sous la direction d’Isabelle Panneton et est soutenue par le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture. En plus de sa formation en musique, elle a obtenu un baccalauréat avec majeure en Histoire, culture et société à l’Université du Québec à Montréal.

Sa musique a été interprétée par plusieurs ensembles professionnels tels que le Quatuor Arthur-Leblanc, l’ensemble Erreur de type 27, le Quatuor Bozzini, le Quatuor Alcan, l’ensemble mexicain Cello Alterno, le Nouvel Ensemble moderne et l’Ensemble contemporain de Montréal.

L’écoute contemplative de la nature a profondément marqué son travail de création. Ainsi, sa musique se distingue par un foisonnement mélodique et motivique qui se développe dans des formes amples et organiques. Son esthétique, qui tend vers l’immédiateté, la clarté et l’efficacité, traduit une volonté d’établir un rapport intime entre la compositrice, l’interprète et l’auditeur.