Rencontre – CARTE BLANCHE AUX FONDATEURS

Lise Bouchard, trompettiste
Michel Bettez, bassoniste
Julien Grégoire, percussionniste


 
En compagnie de Normand, les trois membres fondateurs toujours actifs du NEM, Lise, Michel et Julien, se sont réunis à la salle Serge-Garant de la Faculté de musique de l’UdeM.

Profitant du moment, ils ont renoué avec quelques-uns de leurs souvenirs « Néméens ».

Le premier contact avec la musique contemporaine

Pour Julien ce premier contact, un choc, se produit à l’Atelier de musique contemporaine (ATMC)* lors de la première répétition de Tse tnant = Te Deum de Myke Roy dirigée par Lorraine, pour Lise, c’est L’Histoire du Soldat, au Parc-de-l’Artillerie à Québec durant un emploi d’été, alors que pour Michel, l’écoute de L’Oiseau de feu est l’élément déclencheur.

L’arrivée au NEM

Pour former son corpus d’interprètes, Lorraine recrute de jeunes musiciens avec qui elle a travaillé aussi bien aux Événements du Neuf** qu’à l’ATMC. Elle invitera le quintette à vent Pentaèdre, dont Michel est membre, à former la section de bois de l’ensemble. Pour Lise, son engagement au NEM s’effectue de façon toute simple, en appuyant sur un bouton… tandis que pour Julien, le doute subsiste encore aujourd’hui !

30 ans plus tard, la camaraderie demeure et la folle aventure continue !

 

Page du concert CARTE BLANCHE AUX FONDATEURS
 
BILLETTERIE 
En ligne : boutique en ligne !
Par téléphone : 514-343-5636


L’Atelier de musique contemporaine de l’UdeM, regroupant des étudiants-interprètes de la Faculté de musique, a été mis sur pied au début des années 1970 par le compositeur Serge Garant. Lorraine Vaillancourt prend le flambeau dès 1974, classe qu’elle dirigea durant plus de 40 ans. Depuis 2017, Jean-Michaël Lavoie en assume la direction. 
** Les Événements du Neuf, société de concerts d’avant-garde fondée à Montréal en 1978 par José Evangelista, John Rea, Lorraine Vaillancourt et Claude Vivier. Cette organisation se donna le mandat d’explorer les différentes tendances de la musique contemporaine sous toutes ses formes, tout en visant un décloisonnement des genres et des périodes. La société cessa ses activités en 1990, l’année suivant la fondation du NEM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *