Sky Macklay_ credit Karjaka Studio

Indépendance, enchevêtrement et implication dans la communauté

Le dernier tête-à-tête du 13e FORUM a eu lieu aujourd’hui, donnant la parole aux compositeurs Quentin Lauvray et Sky Macklay.
Jeune français étudiant au conservatoire de Toulouse, Quentin Lauvray explore les formats orchestraux autant que de chambre ou électroacoustique. Sa miniature Geste,  écrite pour l’orchestre de son conservatoire, est faite d’une multitude de gestes musicaux indépendants les uns des autres. Dans ce dédale sonore, l’auditeur trace lui-même son chemin en choisissant les éléments auxquels il prête attention. . Ces éléments, changeant d’une écoute à l’autre, lui donneront une image de l’oeuvre en affinage constant.
La compositrice américaine Sky Macklay quant à elle explore les fonctions musicales en tant que motifs fondamentaux avec un très grand lyrisme. Son quatuor à cordes Many many cadences, qui lui a valu le prix Leo Kaplan 2013 ainsi que le premier prix de l’ASCAP, le Morton Gould young composer Award, en est un excellent exemple.
Très consciente des enjeux d’éducation concernant particulièrement les jeunes femmes et les encouragements qu’elles peuvent avoir de mener des carrières de compositrices, Sky Macklay enseigne tous les été dans le programme des Jeunes Musiciens de la Walden School. Une attention particulière est accordée à l’égalité dans la représentation des genres dans les élèves ainsi que dans le corps professoral.