FORUM 2014

FORUM – Édition 2016

Les huit compositeurs sélectionnés seront accueillis du 1er au 25 novembre 2016 à la Faculté de musique de l’Université de Montréal.
Ce séjour permettra aux compositeurs de travailler directement avec l’ensemble et son chef Lorraine Vaillancourt l’oeuvre d’une quinzaine de minutes qu’ils auront composée spécialement pour cet évènement.
Le jury 2016 composé de John Rea (Canada) président du jury, Joël Bons (Pays-Bas), Fabian Panisello,  (Argentine), Philippe Leroux (France – Canada) et Lorraine Vaillancourt s’est réuni à Montréal du 14 au 19 décembre 2015.


Les compositeurs sélectionnés pour le 13e FORUM sont :

Alican Camci  Soundcloud
Alican Camci photo_ credit Igor Santos

Originaire de la ville d’Istambul, Alican Camcı a étudié la composition avec Michael Hersch, au Conservatoire de Peabody (Baltimore, États-Unis) et poursuit à présent son cheminement auprès d’Anthony Cheung, Augusta Read Thomas et Martha Ptaszyńska à l’Université de Chicago. Son catalogue d’œuvres inclue des pièces de musique de chambre, d’orchestre, des œuvres pour instruments solistes et des compositions électro-acoustiques.
Alican s’intéresse à la fissure existant entre le son comme entité acoustique et le son comme signifiant.

Sebastian Dumitrescu  Soundcloud
Sebastian Dumitrescu 2013-04

Originaire de la ville de Bucarest, Sebastian Dumitrescu a étudié la composition à l’Académie Sibelius, à Helsinki, auprès de Tapio Nevanlinna et Juhani Nuorvala, ainsi qu’à Vienne dans la classe de Karlheinz Essl, lors d’un échange Erasmus. Il a aussi suivi les enseignements des compositeurs Sampo Haapamäki, Brian Ferneyhough, Hans-Peter Kyburz, Peter Bruun et Michael Finnissy lors de différents stages.
Ses œuvres récentes sont : double pendulum pour ensemble microtonal créée au festival Pasimusic à Kuopio, en Finlande, en octobre 2015 ; Fantasia  pour orgue Fokker microtonal  à 4 mains, créée par Ere Lievonen et Susanne Kujala au Muziekgebouw, à Amsterdam en mars 2014 ; Formalhaut pour orchestre, créé par le Norwegian Radio Orchestra au festival UNM à Oslo, en août 2013 ; Super Good Time ! un jeu vidéo incluant un accompagnement de basse et de guitare électrique, a été joué au festival Nova Musica, à Helsinki, en février 2013.
Résidant en Finlande depuis 2003, Sebastian joue de la basse électrique dans l’ensemble d’improvisation Ears Open, et est membre de l’association des jeunes compositeurs finlandais du même nom. Ses œuvres ont été présentées en Finlande, aux Pays-Bas, ainsi qu’en Norvège.

William Kuo   Soundcloud
Kuo William_ headshot

Originaire de Colombie-Britannique, William Kuo détient un diplôme de maîtrise en composition du Conservatoire de Montréal où il a étudié sous la direction de Michel Gonneville et Serge Provost, ainsi qu’un Baccalauréat en composition de l’université McGill où il a étudié sous la tutelle de Brian Cherney, Chris Paul Harman et John Rea. Boursier du Conseil des Arts du Canada, William Kuo participe à de nombreux programmes tels que l’Académie d’Arts Orford (2012-2013), le Undergraduate Composers Kitchen du Quatuor Bozzini (2012) et le New Music Summer Courses (2014) à Darmstadt. Dans ce contexte, il travaille avec Mark Andre, Jorge Sanchez-Chiong, Georges Aperghis et Martin Schüttler. De 2012 à 2015, William Kuo fait partie du comité organisateur du Laboratoire de musique contemporaine de Montréal.

L’année 2016 voit la création de trois de ses nouvelles œuvres : geht auf wie eine Blume par l’Ensemble Paramirabo ainsi que deux autres par l’Ensemble Intercontemporain et l’Orchestre Philarmonie de Radio-France, dans le contexte de l’Académie ManiFeste.

Quentin Lauvray Soundcloud
Quentin_Lauvray photo

Né aux États-Unis, Quentin Lauvray grandit en France et découvre la musique au contact du piano à l’âge de 10 ans. Composant initialement en autodidacte par plaisir, il suit en auditeur libre l’enseignement de la composition instrumentale et vocale de Guy-Olivier Ferla dont il intègre officiellement la classe au Conservatoire de Toulouse en 2013. Il y découvre la musique des XXème et XXIème siècles pour laquelle il se passionne. Sa sélection l’année suivante pour rejoindre la classe de composition électroacoustique de Bertrand Dubedout, toujours à Toulouse, l’expose à de nouvelles techniques et à une nouvelle conception du son et de l’espace qu’il met rapidement à profit dans ses œuvres.  En 2015, le jury, incluant Gilbert Amy et Jean-Luc Hervé, décerne à Quentin la mention très bien en fin de second cycle en composition. En octobre 2015, il est sélectionné pour la finale du concours de composition pour orchestre Île de Création 2016.

Sky Macklay  Site web
Sky Macklay_ credit Karjaka Studio

En 1825, le chef d’orchestre anglais George Thomas Smart a voyagé à travers l’Europe en comparant son diapason LA = 423.5hz à l’accord de tous les ensembles musicaux qu’il pouvait trouver.  Certains ensembles étaient parfaitement en harmonie avec son diapason, et d’autres, principalement autour de Vienne, utilisaient un diapason beaucoup plus haut, proche du désormais standard LA = 440hz.  Microvariations est un rêve en forme de lecture rapide du voyage de George Thomas Smart, une abréviation transcontinentale et supersonique de son aventure. Des œuvres qu’il aurait peut-être entendues, y compris des symphonies et des sonates entières de cette époque, sont distillées à leur plus simple expression harmonique, à leur squelette structurel, et jouées à des vitesses fulgurantes.  Microvariations débute de façon similaire à mon quatuor à cordes Many Many Cadences : des suites tonales d’accords prévisibles, recontextualisées à l’intérieur d’unités rapides dont la tonalité est constamment modifiée.  Microvariations situe les cadences dans deux territoires différents, tels des villes situées à une distance d’un quart de ton l’une de l’autre, qui perdraient la clarté initiale de leurs frontières d’abord distinctes, puis gelées et floues.

Stefan Maier   Soundcloud

Stefan Maier_shot

Originaire de Vancouver, Stefan Maier étudie actuellement sous la direction de Marina Rosenfeld au Bard College, dans l’état de New York et a participé au Cours d’été de l’Université Harvard en 2014. Ses principaux professeurs ont été Ming Tsao, Chaya Czernowin et Daniel Peter Biro. Son mentor est la compositrice Rebecca Saunders. Soutenu par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de la Colombie-Britannique et la Fondation danoise pour les arts, Stefan compose de la musique acoustique, électroacoustique, et crée des installations sonores ainsi que des performances. Ses œuvres ont été présentées par le Fonema Consort (Chicago), l’Ensemble Experimental (Freiburg), ainsi que le festival ECLAT (Stuttgart). Ses projets futurs lui ont été commandés par les ensembles Talea (New-York) et Vertixe Sonora (Espagne). Ses installations sonores ont été présentées par la galerie Open Space (Victoria), ainsi que dans divers espaces au centre et autour de Vancouver. En 2012, Stefan a collaboré avec l’artiste sonore Trimpin. Il travaille actuellement à la création d’une installation pour haut-parleurs pour le centre Berghain de Berlin, en Allemagne. En parallèle à sa carrière de compositeur, Stefan est interprète de musique électronique écrite, et s’est produit avec le Quatuor Bozzini (Montréal), l’ensemble Forma Leipzig (Allemagne), le Wandelweiser Composer Collective (Allemagne) ainsi que dans divers projets de musique électronique expérimentale.

Daniel James Miller Web

Daniel miller_ credit Bruce F. Miller

Originaire de Seattle, Washington, Daniel James Miller a étudié la composition au Conservatoire d’Amsterdam et détient un baccalauréat en composition et en philosophie de l’Université Lawrence, dans le Wisconsin. Il est actuellement étudiant au programme de maîtrise de Digital Musics au Collège Dartmouth.
En 2013, il a reçu le Watson Fellowship, une bourse de recherche permettant à son bénéficiaire d’étudier pendant douze mois dans sept pays. Son projet, « L’expérience de la nature dans la computer music », l’a mené, du désert australien aux plateaux de sel boliviens, à la recherche de nouveaux sons et d’artistes qui travaillent hors des sentiers battus. Sa musique a été jouée aux États-Unis et en Europe par les musiciens de Seattle Symphony, le NOW Ensemble, l’International Contemporary Ensemble, et Ensemble Mise-En. Ses œuvres électro-acoustiques ont été aussi acceptées par le Society for Electroacoustic Music in the United States et l’International Computer Music Association.

 Zachary Sheets – États-Unis  Site web

Zach Sheets

Originaire du New Hampshire, Zach Sheets Zach est diplômé de l’Université Harvard et de la Eastman School of Music, dans l’état de New York, où ses professeurs ont été Robert Morris, Ricardo Zohn-Muldoon, Allan Schindler, et Chaya Czernowin.
Sa musique a été interprétée par l’Ensemble InterContemporain, le Talea Ensemble, le Callithumpian Consort, le Juventas New Music Ensemble, les Brattle Street Chamber Players, le Vermont Contemporary Music Ensemble, et plusieurs autres. Menant une carrière de flûtiste parallèlement à ses activités de compositeurs, Zach a lui-même créé certaines de ses œuvres pour flûte solo, dont That colors the stone au festival Spoleto, aux États-Unis. Zach vient de composer une nouvelle œuvre pour l’académie ManiFeste 2016 à l’IRCAM à Paris. Parmi ses projets à venir se trouvent une commande du Vermont Symphony Orchestra et une nouvelle œuvre pour le duo de saxophones Ogni Suono. Présentement flûte solo du Cape Cod Symphony Orchestra et flûtiste pour le [Switch~ Ensemble].

 

 DÉROULEMENT DU FORUM 2016
Les huit compositeurs seront accueillis du 1er au 25 novembre 2016 à la Faculté de musique de l’Université de Montréal.
Ce séjour permettra aux compositeurs de travailler directement avec l’ensemble et son chef Lorraine Vaillancourt. Chaque œuvre recevra trois services de répétition avec l’ensemble (9 heures de répétitions) et sera créée en concert à la fin du séjour. Un CD sera produit avec les enregistrements réalisés en concert.
Le jury sera présent lors de la troisième semaine de l’événement afin de rencontrer les compositeurs et discuter de leur œuvre composée pour le NEM.